^Haut de page

logo

Le Ministre

message

SEM: TIDJANI IDRISSA ABDOULKADRI 

Services Rattachés

Partenaires

  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 3a.jpg
  • 4.JPG
  • 5.jpg

1.558 filles, qui affronteront les épreuves du BEP et 2.993 dont 1.027 filles pour le CAP.
Au niveau du Centre Technique Kalmaharo (CTK), ce sont deux jurys, les jurys BEP industriel et BEP tertiaire, qui accueillent respectivement 726 candidats dont 67 filles et 1.126 candidats, dont 703 filles. Quant au jury du CAP, logé au CFPP, il compte 476 candidats, parmi lesquels on compte 366 filles. Ce qui donne au total, pour le niveau BEP et CAP, un effectif de 2.328 candidats, dont 880 filles, pour la région de Niamey. Il ressort des explications fournies par les responsables de ces jurys que tout se passe bien et qu'aucun problème n'a été relevé. Les candidats sont issus des filières Industrielle et Tertiaire (Informatique de gestion, Secrétariat bureautique et Commerce).
Quatre disciplines sont retenues pour ces examens sportifs. Il s'agit de

la course de vitesse, du lancer de poids et de deux autres disciplines au choix, le saut en longueur et le saut en hauteur. Les candidats dispensés des épreuves physiques, suivent eux une épreuve écrite. Le programme s'étale sur les journées du samedi et du dimanche, avec une séance de rattrapage pour la semaine suivante.
Au CTK comme au CFPP, le Ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri s'est adressé aux différents candidats en ces termes : «nous sommes ici pour non seulement procéder au lancement national des épreuves physiques du BEP et CAP session 2018-2019, mais nous sommes aussi venus nous enquérir des conditions dans lesquelles ces épreuves physiques sont en train d'être organisées ». Le ministre Abdoulkadri a dit avoir constaté, avec satisfaction, que toutes les dispositions ont été prises. « Nous avons d'abord remarqué que les candidates et candidats sont tous présents, les encadreurs sont aussi là. En plus, toutes les dispositions sécuritaires et sanitaires ont été prises pour un bon déroulement de ces épreuves», s'est-il réjoui.
Le ministre met en garde contre l'usage des produits dopants
Les épreuves physiques doivent être considérées au même titre que les autres matières, a dit le ministre. « Nous vous demandons donc de vous y investir, de donner le meilleur de vous-mêmes, car les notes que vous allez avoir au cours de ces épreuves compteront dans le cadre de l'amélioration des performances pour l'obtention de vos diplômes », a-t-il déclaré. Le ministre a ensuite insisté sur le fait que les candidats et les candidates doivent compter sur leurs propres efforts, sur leurs capacités naturelles. « Comme vous le savez certainement, dans d'autres circonstances, nous avons eu à déplorer, l'utilisation de certains produits. Je pense que c'est des choses qu'il faut éviter, d'abord et avant tout pour votre santé et ensuite pour les conséquences qui en découlent de leur utilisation », a-t-il averti.
« Nous osons espérer que les leçons sont bien retenues et que vous n'allez pas faire usage des produits dopants, car c'est de cela qu'il s'agit. Ils sont extrêmement nocifs pour votre santé et qui contrairement à ceux que certains pensent, ne vous aideront nullement, bien au contraire, ils peuvent nuire à votre santé. Sur ce, nous souhaitons bonne chance à toutes et à tous», a souhaité le ministre. Le Directeur des Examens, des Concours, des Certifications et de l'Orientation, M. Harouna Elhadji Oumarou, a assuré que de la même manière que ces épreuves physiques se déroulent bien à Niamey, elles se déroulent aussi normalement dans les autres régions du pays.
Notons que les dates des épreuves écrites pour le BEP et le CAP sont fixées respectivement pour le 10 juin et le 24 juin prochain.

Source: lesahel.org 

01

Copyright © 2014 MEP/T Niger