^Haut de page

logo

Le Ministre

  kassoum moctar

     SEM: KASSOUM M. MOCTAR

Services Rattachés

Partenaires

  • 1.jpg
  • 2.jpg
  • 3.jpg
  • 3a.jpg
  • 4.JPG
  • 5.jpg

ces épreuves d’Education Physiques et Sportives (EPS) comprennent la course de vitesse, le saut en hauteur, en longueur et le lancer de poids, hommes et femmes. A Niamey, qui compte 4 centres, comme à l’intérieur du pays tout a démarré dans des bonnes conditions, comme l’a fait constater le ministre Kassoum Mahamane Moctar qui a visité les centres de Niamey, en compagnie du gouverneur de la région, M. Oudou Ambouka et des responsables du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Ainsi, le ministre Kassoum Moctar et sa délégation se sont successivement rendus au Centre Technique Kalmaharo (CTK) et au Centre de Formation et de Perfectionnement Professionnel (CFPP) de Niamey où se tenaient ces épreuves. Au niveau desdits centres, le ministre a dit avoir constaté que tout a été mis en place par les organisateurs notamment la Direction des Examens, des Concours, des Certifications et de l’Orientation de son Ministère, pour le bon déroulement de ces épreuves. « Je me réjouis de voir que toutes les conditions sont remplies pour une bonne réussite de ces épreuves physiques. En effet, les candidats sont pratiquement tous présents, les surveillants aussi, les sapeurs-pompiers sont aussi présents, en cas d’incident, tout le dispositif pour toutes les épreuves est en place. Je ne peux que souhaiter que les épreuves se déroulent bien », a lancé le ministre Kassoum Moctar. En procédant à l’ouverture des plis des épreuves écrites, pour les candidats qui ne subissent pas les épreuves sportives, le Ministre de l’Enseignement Professionnel a souhaité plein succès aux candidats. «Soyez vigilants, attentifs et ne comptez que sur vous-mêmes afin de réussir. Lisez bien les questions avant de donner des réponses», leur a-t-il conseillé. Le Ministre Kassoum Moctar a aussi exhorté les candidats au respect strict du port des bavettes et des mesures de distanciation afin de lutter contre la propagation de la Covid-19. Au niveau des épreuves sportives, le ministre Kassoum Moctar a donné le coup de sifflet de la course de vitesse. Il a appelé les candidats à l’endurance, à la persévérance et au respect des règlements qui régissent les disciplines. « Les épreuves physiques comptent tout aussi que les épreuves écrites. Alors soyez attentifs, vigilants, respectueux et surtout sportifs », leur a-t-il dit.  Le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle a ensuite exprimé ‘‘toute la fierté du gouvernement’’ pour la bonne organisation de ces examens, se félicitant du fait que toutes les dispositions ont été prises pour la bonne marche de ces examens professionnels. « Les Nigériens ont bien compris le signal fort du Président de la République, SE Mohamed Bazoum, de permettre à l’école nigérienne de retrouver ses lettres de noblesse », a déclaré le ministre Kassoum Moctar. Notons, par ailleurs que c’est ce lundi 17 mai 2021, que vont débuter, sur l’ensemble du territoire national, les épreuves d’obtention du Certificat de Qualification Professionnelle (CQF) des candidats des Centres de Formation aux Métiers (CFM). Pour cette session 2021, ils sont au total 17.721  apprenants scolarisés, non scolarisés et déscolarisés, dont 7.997 filles et 9.724 garçons, qui vont subir ces épreuves écrites dont une pratique portant sur la réalisation d’un ouvrage. 

Source: lesahel.org

Copyright © 2014 MEP/T Niger